•  Chapitre 1

     ~Suis moi, Suis moi gwen...~

     Un sursaut...

     Des draps trempés de sueur...

     Encore lui...Encore ce rêve, touchant et pénétrant, horrible et joyeux en même temp, glacial et cruel ou a la fin , la jeune fille meurt des larmes sur les joues, cheveux blond dans le vent ,fixant le ciel étoiler comme si jamais elle le reverrais.

     *Un cauchemar...? Sens doute...un cauchemar triste et plein de sang. Toujours cette même fin...Pourquoi ne change t-elle pas?*

     Essuyant d'un révère de main mon fond tremper de sueur, plusieurs mèches noir comme la nuit y était plaquer, j’allumais la lumière les mains encore tremblote. La pénombre dans laquelle je m'étais réveiller ce dissipa en un claquement de doits. Ma bonne...ou est-elle? Un cri autoritaire et alarmer sortis de ma bouche:

     "-Calisse!Madamme Calisse!"

     Je l’entendis courir avec ces sabot beige, dans les couloirs au parquet ciré et poncé depuis peux. Sa cour s'arrêta devant ma porte, essoufflé elle était rentrai sens frapper:

     "-Oui Gwendoline?(Un soupir triste s'échappât de sa bouche)Encore ce rêve?

     -Oui Calisse, encore lui."

     Un sourire mélancolique et plein de compassion se dessinait sur son visage, s’asseyant sur le rebord de mon lit qui grinçât sous son poids, elle me tendit un objet ovale ou une multitude de files s'entremêlaientt telle une toile d'araignée:

     "-Prenez le Gwendoline, ils vous protégera.

     -Qu'es ce?

     -Un attrapeur de rêve, Gwendoline.

     -Oh...Mon rève sera t-il attraper?"

     Rigolent d'amusement elle prit l'objet et l'accrochât a mon lit, puis en sourient elle répondit a ma question:

     "-Oui, bien sur Gwendoline car quand un cauchemar voudra perturber votre sommeil, il sera attraper par les files..

     -La toile...(La coupais-je)La toile d'araignée clarisse.

     -Très bien, alors il sera attraper par la toile d'araigne et au petit matin quand le premier rayon du soleil pointera le jour il brulera."

    Son explication terminé elle sortit de la chambre plutôt carré ou de nombreuse poupée de style gothique était éparpiller par ci par là. Depuis la mort de mes parents ce cauchemar est venus chaque soir me hanté, chaque soir il était différent mais la fin toujours la même....

     *Pourrait-il m'aidé cette atrapeur de reve? Me sauverait t-il de ce rêve teinté de sang?*

     Malgré toutes ces questions, je savais que jamais, oui jamais je ne pourrais m'en débarrasser. Si je pouvais combattre moi même mon rêve peut être... disparaitrait t-il, cette idée fantaisiste disparus comme elle était a parus.

     "-Combattre ton rêve ihih...Serai tu prête à combattre ton rêve pour t'en débarrasser ihih? Replongeras-tu dans Wonderland pour qu'il parte ihih?"

     *Oui.....Je plongerai dedans pour qu'il disparaissent..C..cette.. voix d’où vient-elle?Je l'a connais.*

     Tournant ma tète brutalement je pus apercevoir a l'autre bout de la pièce ,là entrain de siroter un thé fument sur une table qui n'appartenait pas a ma chambre,un clown,ce clown vêtu d'un chapeau de bouffon, d’une salopette troué,sans doute par la suite rapiécer avec du tissus n'appartement pas a l'accoutrement. Un visage fin, des cheveux blond sale , des ronds rouge sur chaque pommettes ,on aurait dit un clown tout droit sortis d'un rêve.

     *D..de mon rêve...*

     Beguéllent de surprise j'us du male à formuler les quelque mots qui composait ma phrase:

     "-C..Clown farceur?

     -Oui ihih c'est moi Gwen ihih!"

     *Me connait-il?*

     En une fraction de seconde  il se retrouva a califourchon sur mes couvertures qui ce salit par ces chaussure rouge, le visage a quelque centimètre du mien, léchant ces lèvres malicieusement il dit en ricanent:

     "- Veux-tu te débarrasser de ce rêve? Veux-tu vraiment quitter Wonderland pour toujours??Si oui suis moi, suis moi ihih"

     Paf!Pif!Pouf!

     Il disparut dans un nuage noir pour ce retrouver devant la porte de la pièce qui me servait de chambre, il me sourit et formula une phrase en ricanent  a la fin:

     "-Suis Gwen, vite,vite ou la porte ce refermera!ihih"

     Ce personnage de rêve me fit un signe de la main et s’évanouit dans le couloir sombre. J’entendais chacun de ces pas qui faisait un song de clochette, ce song doux et agréable, un song que je parus connaitre depuis longtemp.

     Poursuivant ce clow a l'allure de fous dans de nombreux couloir les plus identique les uns que les autre qui  pour certain  m'était inconnus.

     Pendant la fraction d'inattention que j'avais eu,il avait disparut, me laissent,seul dans un couloir sombre, au bout de celui-ci une porte, sur cette porte inscrit en grosse lettre: -WONDERLAND-.

     *Encore Wonderland...*

     Etait-il partis par la? Bien décidé à ne plus faire ce rêve triste et cruelle j'ouvris la porte et là....

     A suivre.

     Chapitre 1

     ~Suis moi, Suis moi gwen...~

     Un sursaut...

     Des draps trempés de sueur...

     Encore lui...Encore ce rêve, touchant et pénétrant, horrible et joyeux en même temp, glacial et cruel ou a la fin , la jeune fille meurt des larmes sur les joues, cheveux blond dans le vent ,fixant le ciel étoiler comme si jamais elle le reverrais.

     *Un cauchemar...? Sens doute...un cauchemar triste et plein de sang. Toujours cette même fin...Pourquoi ne change t-elle pas?*

     Essuyant d'un révère de main mon fond tremper de sueur, plusieurs mèches noir comme la nuit y était plaquer, j’allumais la lumière les mains encore tremblote. La pénombre dans laquelle je m'étais réveiller ce dissipa en un claquement de doits. Ma bonne...ou est-elle? Un cri autoritaire et alarmer sortis de ma bouche:

     "-Calisse!Madamme Calisse!"

     Je l’entendis courir avec ces sabot beige, dans les couloirs au parquet ciré et poncé depuis peux. Sa cour s'arrêta devant ma porte, essoufflé elle était rentrai sens frapper:

     "-Oui Gwendoline?(Un soupir triste s'échappât de sa bouche)Encore ce rêve?

     -Oui Calisse, encore lui."

     Un sourire mélancolique et plein de compassion se dessinait sur son visage, s’asseyant sur le rebord de mon lit qui grinçât sous son poids, elle me tendit un objet ovale ou une multitude de files s'entremêlaientt telle une toile d'araignée:

     "-Prenez le Gwendoline, ils vous protégera.

     -Qu'es ce?

     -Un attrapeur de rêve, Gwendoline.

     -Oh...Mon rève sera t-il attraper?"

     Rigolent d'amusement elle prit l'objet et l'accrochât a mon lit, puis en sourient elle répondit a ma question:

     "-Oui, bien sur Gwendoline car quand un cauchemar voudra perturber votre sommeil, il sera attraper par les files..

     -La toile...(La coupais-je)La toile d'araignée clarisse.

     -Très bien, alors il sera attraper par la toile d'araigne et au petit matin quand le premier rayon du soleil pointera le jour il brulera."

    Son explication terminé elle sortit de la chambre plutôt carré ou de nombreuse poupée de style gothique était éparpiller par ci par là. Depuis la mort de mes parents ce cauchemar est venus chaque soir me hanté, chaque soir il était différent mais la fin toujours la même....

     *Pourrait-il m'aidé cette atrapeur de reve? Me sauverait t-il de ce rêve teinté de sang?*

     Malgré toutes ces questions, je savais que jamais, oui jamais je ne pourrais m'en débarrasser. Si je pouvais combattre moi même mon rêve peut être... disparaitrait t-il, cette idée fantaisiste disparus comme elle était a parus.

     "-Combattre ton rêve ihih...Serai tu prête à combattre ton rêve pour t'en débarrasser ihih? Replongeras-tu dans Wonderland pour qu'il parte ihih?"

     *Oui.....Je plongerai dedans pour qu'il disparaissent..C..cette.. voix d’où vient-elle?Je l'a connais.*

     Tournant ma tète brutalement je pus apercevoir a l'autre bout de la pièce ,là entrain de siroter un thé fument sur une table qui n'appartenait pas a ma chambre,un clown,ce clown vêtu d'un chapeau de bouffon, d’une salopette troué,sans doute par la suite rapiécer avec du tissus n'appartement pas a l'accoutrement. Un visage fin, des cheveux blond sale , des ronds rouge sur chaque pommettes ,on aurait dit un clown tout droit sortis d'un rêve.

     *D..de mon rêve...*

     Beguéllent de surprise j'us du male à formuler les quelque mots qui composait ma phrase:

     "-C..Clown farceur?

     -Oui ihih c'est moi Gwen ihih!"

     *Me connait-il?*

     En une fraction de seconde  il se retrouva a califourchon sur mes couvertures qui ce salit par ces chaussure rouge, le visage a quelque centimètre du mien, léchant ces lèvres malicieusement il dit en ricanent:

     "- Veux-tu te débarrasser de ce rêve? Veux-tu vraiment quitter Wonderland pour toujours??Si oui suis moi, suis moi ihih"

     Paf!Pif!Pouf!

     Il disparut dans un nuage noir pour ce retrouver devant la porte de la pièce qui me servait de chambre, il me sourit et formula une phrase en ricanent  a la fin:

     "-Suis Gwen, vite,vite ou la porte ce refermera!ihih"

     Ce personnage de rêve me fit un signe de la main et s’évanouit dans le couloir sombre. J’entendais chacun de ces pas qui faisait un song de clochette, ce song doux et agréable, un song que je parus connaitre depuis longtemp.

     Poursuivant ce clow a l'allure de fous dans de nombreux couloir les plus identique les uns que les autre qui  pour certain  m'était inconnus.

     Pendant la fraction d'inattention que j'avais eu,il avait disparut, me laissent,seul dans un couloir sombre, au bout de celui-ci une porte, sur cette porte inscrit en grosse lettre: -WONDERLAND-.

     *Encore Wonderland...*

     Etait-il partis par la? Bien décidé à ne plus faire ce rêve triste et cruelle j'ouvris la porte et là....

     A suivre.

    Tirer du blog de  l'auteur:   http://storyhastheenver.eklablog.com/-c19256567


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique